Jardin

Comment créer un bonsaï

— 5 minutes de lecture
comment créer un bonsai

Pour entretenir un bonsaï, vous allez voir qu’il n’est pas nécessaire d’être un expert, il vous suffit de suivre ces quelques conseils ! Et vous allez voir qu’il est même possible de créer votre propre bonsaï sans trop de difficultés …

Chaque fois que je me rend dans un magasin de jardinage, je m’arrête au niveau des bonsaïs. Pour une raison que j’ignore, ces petits arbres me transportent vers une autre époque ou un autre endroit du monde. C’est comme si je visitais une forêt enchantée habitée par des elfes, des fées et autres êtres mythologiques.

Je me souviens de la première fois où j’en ai acheté un. Je l’ai ramené chez moi et l’ai posé sur la table basse du salon. C’était phénoménal. C’était la pièce dont on parlait le plus à chaque visite. Bien sûr, tant qu’il restait en vie …

Après avoir passé un certain temps dans la maison, on pouvait le voir se dégrader à vue d’œil. Il s’est retrouvé presque sans feuilles et visuellement pas très attrayant. Mais une fois que je l’ai sorti dans la cour et qu’il a commencé à recevoir de l’eau de pluie, du soleil et de la sérénité, le petit arbre est redevenu le spectacle qu’il était autrefois.

J’ai donc étudié un peu plus cette technique appelée bonsaï, d’où elle venait et comment ces petits arbres étaient traités. Je vous ai résumé en quelques points ce que j’en ai retenu :

1) Les bonsaïs poussent mieux à l’extérieur

La première chose à savoir est que ces petits arbres poussent mieux au soleil. Vous pouvez les faire entrer dans la maison de temps en temps lorsque vous avez des visiteurs ou un dîner. Mais pour travailler les plantes selon cette technique, il faut généralement un bon ensoleillement. Essayer de les garder à l’intérieur peut être une tâche frustrante.

2) Bien choisir le type d’arbre ou d’arbuste

Bien que les plantes les plus courantes soient le ficus, le genévrier et l’érable, il existe de nombreuses autres espèces avec lesquelles vous pouvez travailler. D’un Schefflera, à un plant de gardénia.

Lorsque vous choisissez des plantes, recherchez celles qui poussent rapidement et produisent beaucoup de branches et de feuilles. Recherchez également les plantes qui aiment être taillées, car elles devront être taillées souvent pour garder leur forme.

3) Utilisez un pot approprié

L’un des éléments classiques du bonsaï est le type de pot. Il doit être plus large que haut, ou peu profond. L’objectif est de limiter la croissance des racines. Il est important que le pot ait de bons trous au fond pour évacuer l’excès d’eau.

4) Terreau pour bonsaïs

Les bonsaïs ont besoin d’un type de sol spécifique. Le sol doit être meuble, granuleux et bien drainé. L’un des moyens les plus faciles de tuer un bonsaï est l’excès d’eau ou le compactage du sol, car cela ne permet pas à l’oxygène de parvenir aux racines. Si vous avez des doutes, la meilleure chose à faire est de vous rendre au magasin et de demander du substrat pour bonsaï déjà préparé.

5) Grilles pour les trous de drainage

Une fois que vous avez le pot, placez un petit grillage ou une grille sur les trous de drainage. Cela empêchera la terre ou le substrat de s’échapper des trous. Vous pouvez attacher la grille à l’intérieur de la base du pot avec un petit fil de fer qui passe entre les trous.

6) Fil de soutien (optionnel)

Vous pouvez placer un autre morceau de fil de fer fin, dont les extrémités passent par les trous de drainage, du bas vers le haut. Cela permettra également de nouer autour des racines ou du tronc de la plante. Cela l’empêchera de bouger lorsque vous ajouterez de la terre.

7) Enlevez la terre des racines

Lorsque nous achetons des plantes, leurs racines sont recouvertes de terre. Ce n’est pas idéal pour créer des bonsaïs. Il est donc important d’enlever délicatement cette terre et de laisser les racines propres. Il se peut que vous deviez couper l’excès de racines pour faire entrer votre plante dans le pot à bonsaï.

8) Placez la plante dans le pot et ajoutez de la terre.

Pour les débutants, il est idéal de placer la plante au centre du pot. Cela assurera un meilleur équilibre visuel et vous pourrez mieux remplir le pot. Veillez à bien remplir les espaces, afin qu’il n’y ait pas de poches vides entre les racines.

Une fois le pot bien rempli de terre, vous pouvez trouver un crayon ou un petit bâton pour piquer doucement la terre. Ainsi, la terre sera étalée et il n’y aura pas de poches d’air entre les racines.

9) Taillez les branches excédentaires et donnez-lui une forme.

Enlevez les branches superflues à l’aide de ciseaux et façonnez la plante de manière à ce qu’elle ressemble à un arbre adulte en pleine croissance. Laissez peut-être plus de frondes au sommet. Les formes de frondes les plus couramment utilisées sont triangulaires.

Comment tailler un bonsaï
Entretenez votre bonsaï avec vos enfants

8) Il est temps d’hydrater votre nouveau bonsaï

Placez votre nouveau bonsaï, avec son pot, dans un grand récipient d’eau Laissez l’eau atteindre plus de la moitié de la hauteur du pot de bonsaï. L’idée est de laisser l’eau entrer par les trous de drainage jusqu’à ce que le sol atteigne le point de saturation. Retirez-le après l’avoir trempé dans l’eau pendant 15 à 20 minutes.

Une fois bien hydraté, placez votre nouveau bonsaï à l’extérieur, dans un endroit bien ensoleillé et bien ventilé. Laissez-lui le temps de se rétablir et de s’adapter à son nouveau foyer. Au fur et à mesure qu’il se développe et que vous voyez les résultats, je vous assure que vous ne pourrez pas attendre pour créer le prochain.

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre commentaire sera révisé par les administrateurs si besoin.